Au-delà de la finance!

  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image

Blogue

Retour

Image

Le marché a-t-il atteint le creux ?

26 mars 2020

 

 

Le VIX, l’indice de la peur 

Malgré qu’il soit impossible de déterminer quand les marchés atteindront leurs creux et qu’il sera le meilleur moment d’investir à nouveau, il y a un indice qui peut nous aider à les identifier. Cet indice se nomme le VIX.

Selon Wikipedia, le VIX est un indicateur de volatilité (Volatility Index, abrégé en VIX) du marché financier américain. Il est établi quotidiennement par le Chicago Board Options Exchange (CBOE).

Cet indice est calculé en faisant la moyenne des volatilités sur les options d'achat (call) et les options de vente (put) sur l'indice Standard & Poor's 500 (S&P 500).  Le VIX permet de mesurer le niveau de peur des investisseurs par rapport aux marchés - c'est pourquoi il est souvent appelé « indice de la peur ».

La peur comme source d’opportunités 

Lors de la crise financière en 2008, le VIX avait atteint, à son plus haut, 89,53. En regardant le graphique suivant, nous constatons que l’indice VIX (ligne bleue) a récemment atteint des niveaux près de ceux observés pendant la crise financière de 2008 avec 85,47. Le niveau de peur face aux marchés est donc particulièrement élevé en ce moment.

Quels impacts ? 

Entre l’automne 2008 et aujourd’hui, le VIX a atteint des pointes importantes à au moins 6 reprises, qui sont identifiées en jaune dans le graphique. 

À chaque fois que cela s’est produit, l’indice de la bourse américaine, le S&P 500 (ligne rouge) s’approchait d’un creux, avant de remonter par la suite vers de nouveaux sommets. C’est ainsi dire qu’à chaque fois que le VIX est élevé, les marchés baissent drastiquement en même temps, avant de remonter.

Au moment d’écrire ces mots, l’indice VIX avait terminé à 63,95 en baisse de 25% par rapport à son sommet de 85,47 atteint au début de la semaine dernière. Cette baisse du VIX est-elle annonciatrice d’une remontée prochaine des marchés ? Si l’on se fie aux données historiques, on pourrait probablement parier là-dessus.

« Les 4 mots les plus dangereux en investissement sont: “cette fois, c’est différent” ».
- Sir John Templeton

Vendre ou demeurer investi ?

C’est facile de répondre à cette question quand on regarde les graphiques historiques. On peut aisément identifier les dates exactes pour acheter ou vendre. Cependant, l’avenir n’est pas tracé d’avance et nul ne peut le prédire avec suffisamment de justesse pour en tirer profit.

« Dans le monde des affaires, le rétroviseurest toujours plus clair que le pare-brise. »
- Warren Buffett

Ce que l’histoire nous a enseigné, c’est qu’à chaque fois que les marchés baissent, il est plus avantageux d’être dans le marché qu’en dehors en ces périodes de fluctuations

(Voir l’article du 16 mars 2020:    L’importance de la diversification et de conserver le cap).

Pour les gens qui croient fermement que vendre leurs actifs dans les marchés baissiers est la meilleure solution et qu’ils dormiront mieux après, nous nous permettons la comparaison suivante :

DEMEURER investi dans les marchés et CONSERVER SA STRATÉGIE à long terme, même en période de baisse c'est comme quelqu’un qui boit un sirop qui goûte mauvais sur le moment, mais qui va le guérir.

Alors que VENDRE ses placements en période baissière c'est comme quelqu’un qui prend quelques bouteilles de vin, ça le soulage sur le moment et lui donne un sentiment éphémère de confort, mais le lendemain il se réveille avec un mal de tête et il n’est toujours pas guéri.

Donc, même si la valeur marchande de vos placements baisse, vous ne perdez pas si vous ne les vendez pas. Vos placements remonteront probablement vers de nouveaux sommets historiques, comme l’histoire nous l’a toujours démontré.

Bien sûr, chaque personne est différente et il est important d’avoir une stratégie appropriée qui tiendra compte de votre situation. Le conseiller financier saura vous guider vers l’atteinte de vos objectifs. D’ailleurs, une étude réalisée par CIRANO en 2016 a démontré que les investisseurs qui avaient eu recours à des conseillers financiers avaient accumulés jusqu’à 3,9 fois plus d’actifs  que ceux qui n’avaient pas de conseillers.

Source : IFIC

Conclusion et recommandations

En cette période d’incertitude financière, soyez patient et sachez aussi profiter des occasions qu’offrent les moments de peur, car elles sont source d’opportunités.

 

« Voyez les fluctuations du marché comme votre alliée plutôt que votre ennemie ; tirez profit de la folie plutôt que d’y prendre part. »
- Warren Buffett

 

 

 Le 25 mars 2020,

Daniel Massé, B.Sc., Adm.A., Pl.Fin, RIS

 

Sources : Yahoo Finance, Bloomberg, IFIC et Wikipédia